A L uneACTUALITESinternational

Funérailles d’Elizabeth II: Voici ce qui est prévu ce mardi 13 septembre 2022 au Royaume-Uni

Les Écossais continuent de se recueillir auprès du cercueil de la défunte reine à Edimbourg, avant son transfert à Londres. Le roi Charles III est attendu en Irlande du Nord, dans un climat de tensions.

Par dizaines de milliers, les Britanniques se pressent toujours ce mardi 13 septembre 2022 pour se recueilir devant le cercueil d’Elizabeth II à Edimbourg avant son transfert à Londres, où se préparent des adieux grandioses à l’ultrapopulaire souveraine du Royaume-Uni.

Nouvellement journée de recueillement à Edimbourg

Depuis hier après-midi, ils sont des milliers d’anonymes à se recueillir, s’incliner, faire la révérence, se signer ou essuyer une larme devant le cercueil de chêne qui repose dans la cathédrale Saint-Gilles. Les Écossais ont encore quelques heures, jusqu’à la fin de l’après-midi, pour venir dire adieu à leur reine.

Gardé par quatre archers royaux et protégé par un large cordon qui tient le public à distance de plusieurs mètres, le cercueil est resté accessible au public toute la nuit de lundi à mardi.

Les enfants d’Elizabeth II eux-mêmes se sont recueillis lundi 12 septembre au soir avec les visiteurs dans la cathédrale d’Edimbourg.

Le roi Charles rencontre les responsables nord-irlandais

Le  roi Charles III, qui était présent dès hier midi en Écosse, est par ailleurs attendu ce mardi en Irlande du Nord. Il doit se rendre à Belfast, accompagné de la reine consort Camilla, pour y rencontrer des responsables politiques et recevoir des condoléances.

Le tout dans un contexte de tensions communautaires renouvelées depuis le Brexit dans cette province au passé sanglant. Profondément dévoués à la reine Elizabeth II, les unionistes nord-irlandais craignent que leur cause, l’appartenance au Royaume-Uni, soit plus menacée que jamais, maintenant que leur reine n’est plus.

Charles III doit notamment rencontrer le secrétaire d’État pour l’Irlande du Nord et des responsables politiques de la région au château de Hillsborough, au sud de Belfast. Il recevra les hommages des partis pro-britanniques, en majorité protestants, ainsi que les sympathies des nationalistes, surtout catholiques, qui voient se rapprocher la possibilité d’une réunification avec l’Irlande.

Il assistera ensuite à un service religieux anglican à Belfast, auquel doivent participer protestants et catholiques mais aussi les principaux dirigeants irlandais.

À son programme également, la visite d’une exposition entre la reine et le pays et la réception d’un message de condoléances de la part du président de l’Assemblée nord-irlandaise, selon CNN.

En fin de journée, direction Londres

Le cercueil de la reine doit quitter la cathédrale Saint-Gilles d’Edimbourg vers 18 h (heure française) pour rejoindre l’aéroport de la capitale écossaise. Un avion royal affrété pour l’occasion le conduira jusqu’à Londres, escorté par la princesse Anne. Il sera accueilli à son arrivée, prévue à 21 h (heure française) par le roi Charles, la reine consort et d’autres membres de la famille royale. Le cercueil sera ensuite installé au palais de Buckingham, où il passera la nuit dans la Bow room.

Laisser un commentaire